Clins d'oeil : archives

De nos frères blessés- Clin d’œil cinéma


Avril 2022- 7 rencontres-débats avec l’historien ALAIN RUSCIO

L’ A.C.P.G. (Association des Cinémas de Proximité de la Gironde) présente dans le cadre de la 100ème opération CLIN D’ŒIL – CINÉMA.


LE FILM

DE NOS FRÈRES BLESSÉS

Fiction-biopic de Hélier Cisterne – 1H35 – sortie le 23 mars – Diaphana

Avec Vincent Lacoste, Vicky Krieps, Meriem Medjkane

Synopsis

Alger, 1956. Fernand Iveton, 30 ans, ouvrier indépendantiste et idéaliste, est arrêté pour avoir déposé une bombe dans un local désaffecté de son usine. Il n’a tué ni blessé personne, mais risque pourtant la peine capitale. La vie d’Hélène, devenue la femme d’un « traître », bascule. Elle refuse d’abandonner Fernand à son sort.
Adapté d’une histoire vraie, le film est une plongée à rebours au coeur de leurs souvenirs, une histoire d’amour et d’engagement brisée par la raison d’Etat.

Séances suivies d’une rencontre avec Alain RUSCIO et de signatures – dédicaces des ouvrages :

  • Les communistes et l’Algérie : des origines à la guerre d’indépendance, 1920-1962, La Découverte
  • Nostalgérie. L’interminable histoire de l’OAS, Paris, Éd. La Découverte, 2015

L’invité

ALAIN RUSCIO, historien, spécialiste de l’histoire coloniale française, des rapports entre le PCF et l’Algérie et notamment de l’affaire Iveton…

Ses recherches portent sur une histoire comparative des colonies françaises. Il a notamment porté ses travaux sur ce qu’il est convenu d’appeler le « regard colonial » et, plus largement, sur l’histoire de la propagande coloniale, publiant une synthèse dès 1996, Le Credo de l’Homme blanc – Regards coloniaux français, XIXe-XXe siècles (Éditions Complexe). Plus récemment, il a participé à la coordination d’un travail collectif, Histoire de la colonisation : réhabilitations, falsifications et instrumentalisations, auquel ont notamment participé Anissa Bouayed, Catherine Coquery-Vidrovitch, Vincent Geisser, Mohammed Harbi, Sébastien Jahan, Gilles Manceron, Gilbert Meynier, Rosa Moussaoui, François Nadiras, Trinh Van Thao…

Son ouvrage, Nostalgérie. L’interminable histoire de l’OAS (Paris, Éd. La Découverte, 2015) soutient que l’organisation qui lutta jusqu’au bout pour maintenir l’Algérie dans l’orbite française avait des racines profondément ancrées dans l’histoire des relations inégalitaires entre les deux communautés, permanentes durant toute la période coloniale. Il critique l’état d’esprit d’un certain nombre de Pieds-noirs continuant à refaire en permanence les combats d’hier et à vouloir une réécriture glorificatrice (voire auto-glorificatrice) de l’Algérie française. Il soutient que l’OAS, au lieu d’être un
« bouclier » des Pieds-noirs, a accentué un climat de haine qui a abouti au tragique exode de 1962. Alain Ruscio a eu comme préfaciers à certains de ses ouvrages Madeleine Reberioux, Raymond Aubrac et Albert Memmi.

En 2019, Alain Ruscio publie Les Communistes et l’Algérie: des origines à la guerre d’indépendance . L’ouvrage montre notamment les malaises et malentendus qui ont caractérisé la relation du Parti communiste français avec la cause algérienne. Pour l’historien André Loez, bien que « fortement documenté, son propos reste très personnel : il tient à la fois du réquisitoire anticolonial, du martyrologe pour les victimes de la torture et des exactions de l’Organisation armée secrète (OAS), et de l’examen de conscience militant, appuyé sur une formule d’Aragon : les communistes furent-ils bons « par rapport à eux-mêmes » ? »4

Outre un travail à vocation scientifique (de nombreuses participations à des colloques en France, au Viêt Nam, en Tunisie, en Algérie, au Mali, en Martinique), il est très attaché à la notion d’histoire citoyenne, ayant participé à la protestation contre la loi de février 2005, collaborant avec diverses associations qui ont comme but une vulgarisation des connaissances historiques (Universités populaires, Ligue des droits de l’homme, associations d’originaires des anciennes colonies françaises…).

Outre sa participation à des ouvrages dirigés par Charles-Robert Ageron, Dimitri Nicolaïdis, Bernard Mouralis, Philippe Devillers, Serge Wolikow, Jean Suret-Canale, Claude Liauzu, Pascal Blanchard, …,
Il est l’auteur d’une centaine d’articles dans des revues spécialisées d’Histoire (Vingtième Siècle, Revue française d’histoire d’outre-mer, Cahiers d’Histoire, Revue d’Histoire Moderne & Contemporaine, etc.) et a entrepris la coordination d’une somme, une Encyclopédie de la colonisation française (Éditions Les Indes Savantes), forte de la participation de plus d’une centaine d’auteurs, venus de France métropolitaine, des territoires d’outre-mer, mais aussi des anciennes colonies et du Royaume-Uni, des États-Unis, de Belgique, du Canada, etc. Deux volumes sont déjà parus, couvrant les lettres A à C ; un troisième est annoncé en 2018 (lettres D à G).


LES SÉANCES

BAZAS – CINÉMA LE VOGVEN 1er AVRIL – 21HEn présence d’Alain Ruscio
BLAYE – CINÉMA LE ZOETROPESAM 2 AVRIL – 15HEn présence d’Alain Ruscio
CADILLAC – CINÉMA LE LUXSAM 2 AVRIL – 17H30En présence d’Alain Ruscio
BLANQUEFORT – CINEMA LES COLONNESSAM 2 AVRIL – 20h45 En présence d’Alain Ruscio, avec l’ASSOCIATION TABADOUL
SOULAC – CINÉMA L’OCEANICDIM 3 AVRIL – 15HEn présence d’Alain Ruscio
HOURTIN – CINÉMA LOU HAPCHOTDIM 3 AVRIL – 17HEn présence d’Alain Ruscio
ANDERNOS – CINÉMA LA DOLCE VITADIM 3 AVRIL – 20h30En présence d’Alain Ruscio