fils_rojo_a150 Archives à partir du 09/2009

Fils de Rojo


fils_rojo_a150Un documentaire de Dominique GAUTIER
Programmé du 26 au 29 novembre.
Dans le cadre du Mois du Film Documentaire, en partenariat avec l’ACPA-Mission Cinéquadoc

fils_rojo_a150Un documentaire de Dominique GAUTIER

France, 2009, 52min

Présenté dans le cadre du Mois du Film Documentaire, en partenariat avec l’ACPA-Mission Cinéquadoc (Association des Cinémas de Proximité en Aquitaine)
mdfd_s cinequadoc_s

 

Programmé du 26 au 29 novembre 2009

 

 

{tab=Synopsis}
Jean ORTIZ, fils d’un républicain espagnol exilé en France, est hanté par l’histoire tragique de l’Espagne. Nous le suivons dans son engagement pour la réhabilitation d’une mémoire ensevelie, la mémoire des vaincus. Par son travail d’universitaire et ses rencontres, il nous fait découvrir le combat des républicains espagnols de 1936 à nos jours et, avec les jeunes générations, comment l’Espagne d’aujourd’hui assume son passé.

{tab=Intervenants}
Dominique GAUTIER : réalisateur de documentaires depuis une trentaine d’années. Depuis 15 ans il travaille avec Jean Ortiz sur la mémoire républicaine espagnole. Ensemble ils ont réalisé 5 documentaires sur le sujet :

Guerillero le rôle des résistants espagnols pendant la guerre 1939-1945 dans les Pyrénées, Prix Jean ROUCH au Festival du Film de la Recherche organisé par le CNRS à NANCY en 1997 et Prix François SCHACHTER à PARIS en 1997, (1996)

Les maquis de l’impossible espoir de 1940 à 1957 des Républicains espagnols qui refusent la victoire de Franco organisent en Cantabrie une résistance héroïque ; deux survivants témoignent, (2003).

Espejo Rojo, rouge miroir l’itinéraire d’un Républicain espagnol à travers le siècle et l’Europe, des années 20 à nos jours, (2005).

Le cri du silence, la chronique de l’exhumation, en juin et juillet 2004, de 22 corps jetés par les franquistes dans deux fosses communes du village de Santaella, près de Cordoue, (2006).

Fils de Rojo. C’est le portrait de Jean Ortiz, fils de Républicain espagnol, engagé dans la bataille pour la mémoire historique et la revendication de la troisième République, (2009). Ce film représente une étape importante dans leur collaboration.

Confidences cubaines, série de rencontres avec des Cubains anonymes, état des lieux de la vie quotidienne aujourd’hui à Cuba, (2007).

Et bien d’autres…

Jean ORTIZ : Maître de Conférences à l’Université de PAU, syndicaliste, universitaire, fils d’un républicain espagnol exilé en France, il travaille sur la République espagnole, l’anti-franquisme, les maquis,… et sur le vingtième siècle latino-américain (les révolutions cubaine, vénézuélienne, bolivienne…) Il a co-réalisé plusieurs documentaires avec Dominique Gautier sur l’épopée des « rouges » espagnols, et publié des ouvrages sur l’Espagne et l’Amérique latine. Il a créé et anime depuis 17 ans, à Pau, un Festival latino-américain qui fait référence : Culturamérica

Il est l’auteur ou le coordinateur aux éditions Atlantica de :
Guérilleros en Béarn : Etranges « terroristes » étrangers – 2007

Che plus que jamais – ouvrage collectif, coordonné par Jean Ortiz, recueille les interventions d’une vingtaine de spécialistes latino-américains et européens, réunis à Pau en avril 2007 pour le colloque  » L’éthique dans la pensée de Ernesto Che Guevara »

Rouges : maquis de France et d’Espagne : les guerilleros – ouvrage collectif – Actes du colloque du Laboratoire de langues et littératures romanes de l’Université de Pau – 2006

Autres publications : « Julio Antonio Mella, l’ange rebelle – aux origines du communisme cubain » – L’Harmattan -1999, « Le socialisme à la cubaine » avec Georges Fournial – Editions sociales – 1983

{tab=Séances}

Jeudi 26/11 – 19h30 : Cinéma Eden, PAUILLAC. Avec Dominique GAUTIER.

Vendredi 27/11 – 18h : Cinéma Lux, CADILLAC. Avec Dominique GAUTIER.

Vendredi 27/11 – 21h : Cinéma Vog, BAZAS. Avec Dominique GAUTIER.

Samedi 28/11 – 18h : Espace Culturel Georges Brassens, LEOGNAN. Avec Jean ORTIZ.

Samedi 28/11 – 20h30 : Ciné Jalles, ST MEDARD EN JALLES. Avec Jean ORTIZ.

Dimanche 29/11 – 18h : Cinéma La Brèche, STE FOY LA GRANDE. Avec Jean ORTIZ.

{tab=Infos complémentaires}

Note d’intention du réalisateur

J’ai rencontré Jean ORTIZ il y a environ 10 ans et avec lui j’ai découvert l’histoire des républicains espagnols exilés en France. Ensemble nous avons réalisé quatre films :
• Guerrillero, raconte la vie et les luttes des républicains qui ont combattu dans la Résistance en France.
• Les maquis de l’impossible espoir, racontent l’épopée d’un maquis antifranquiste en Cantabrie et dans les Asturies de 1942 à 1957.
• Rouge miroir est le portrait de Virgile PEÑA, modeste héro de l’histoire espagnole, qui a connu les grandes tragédies du XXème siècle.
• Le cri du silence, la chronique de l’exhumation d’une fosse commune du franquisme.
De cette expérience j’ai acquis une grande admiration et tendresse pour ces anciens combattants et un grand intérêt pour le travail engagé de Jean ORTIZ.

 

En réalisant ce film je pense à toute la communauté espagnole qui vit aujourd’hui en France : ils étaient plus de 500 000 républicains à traverser les Pyrénées en février 1939 ; environ 15 000 d’entre-eux ont combattu dans la Résistance française ; avec l’apport de l’exil économique, on peut estimer que plus d’un million de personnes est directement concerné par cette histoire. Avec ce film, je vais raconter le parcours de cet homme, hanté par la confiscation de sa République et par le désir de rendre justice à ceux qui, comme son père, étaient qualifiés de “bandoleros” (bandits) jusqu’en 2001, dans les textes et documents officiels.

 

Les éléments historiques que Jean ORTIZ nous fait découvrir par ses rencontres éclairent son histoire personnelle mais surtout nous permet de mieux comprendre ce qui se passe aujourd’hui en Espagne : la réhabilitation des victimes, l’ouverture des fosses communes, les charniers de Franco, la reconnaissance des crimes du franquisme, la loi de mémoire historique.
Parti à la recherche d’un passé, son chemin croise celui des jeunes générations qui, comme lui, veulent savoir et comprendre. Ils sont de plus en plus nombreux, en Espagne et en France, à être, comme Jean ORTIZ, investis d’une irrépressible volonté d’en finir avec les tabous de l’histoire officielle, celle des vainqueurs, pour que l’histoire de l’Espagne soit celle de toutes les Espagne, de tous les Espagnols.
Pour lui c’est une sorte de revanche offerte à son père :Les républicains ont perdu la guerre, mais ils sont en train de gagner la bataille de la mémoire”. La complicité qui s’est établie entre Jean et moi au cours des années passées me permet d’envisager un tournage au plus près de lui, créant une ambiance d’intimité tout au long de son parcours.

Pour plus d’infos : www.creav.net

{tab=Bande annonce}

Plus d’infos sur ce film
{tab=Photos}
{yoogallery src=[/images/stories/CO/CO63/fils_rojo] width=[100] style=

Ce diaporama nécessite JavaScript.

}
{/tabs}