delphinegleize_s Cinéaste en Gironde

Delphine Gleize


delphinegleize_sA la rencontre de Delphine Gleize

Du 1er au 3 avril 2011

Pour cette nouvelle édition de Cinéaste en Gironde, nous vous invitons à rencontrer, Delphine Gleize, réalisatrice de trois courts et quatre long-métrages dont le dernier La permission de minuit est sorti en salles le 2 mars dernier.

afficheCette tournée de 3 jours dans 4 cinémas girondins (Pauillac, Cadillac, Andernos et Saint-Médard-en-Jalles) sera l’occasion de (re)découvrir plusieurs de ses films :

- La permission de minuit (2011) avec Vincent Lindon, Emmanuelle Devos, Quentin Challal

- Carnages (2002) avec Chiara Mastroianni, Angela Molina, Lio.

- Cavaliers seuls (2010), documentaire co-réalisé avec Jean Rochefort.

delphinegleize

Cinéaste en Gironde

 

Pour cette nouvelle édition de Cinéaste en Gironde, l’ACPG a le plaisir d’accueillir la réalisatrice Delphine Gleize qui viendra vous présenter trois long-métrages : La permission de minuit, Carnages et Cavaliers seuls.

 

Dans 4 cinémas girondins

Du 1er au 3 avril 2011

 

{tab=Edito}

C’est avec beaucoup de plaisir que nous recevons notre première réalisatrice, après avoir accueilli de nombreux cinéastes masculins.

Chez Delphine Gleize, il ne fait aucun doute que «le talent se confirme» car après trois courts et quatre long-métrages, avec plusieurs prix reçus depuis ses débuts, elle n’en est plus à son coup d’essai.

Nous l’accueillons aujourd’hui pour présenter son dernier film «La permission de minuit», tourné dans notre belle région et vous proposons également de (re)découvrir deux de ses précédents films «Carnages» et «Cavaliers seuls».

Nous vous souhaitons de belles rencontres dans les cinémas participants et remercions nos partenaires grâce à qui l’événement est rendu possible.

Cédric Favard,
Président de l’ACPG

{tab=Les films présentés}

LA PERMISSION DE MINUIT

France, 2011, 1h50
Avec Vincent Lindon, Emmanuelle Devos et Quentin Challal

C’est une amitié hors normes. David a 50 ans, Romain en a 13…

David, professeur en dermatologie, fou de son métier, le soigne et l’opère depuis qu’il a 2 ans. Atteint d’une déficience génétique rare, Romain vit à l’écart de la lumière du jour. C’est « un enfant de la lune ». Rien ne semble pouvoir les séparer jusqu’au jour où David obtient une mutation qu’il n’attendait plus.

Comment annoncer à Romain son départ? Le jour de la séparation approche, une nouvelle épreuve pour l’un et pour l’autre.

 

CARNAGES

France, 2002, 2h10
Avec Chiara Mastroianni, Angela Molina, Lio.

C’est l’histoire d’une petite fille de cinq ans qui pense que tous les animaux sont plus grands qu’elle.

C’est une histoire avec une Andalouse de supermarché, un torero, un patineur, un taxidermiste, une institutrice, une tentative de parricide, un adultère, une crise de convulsions, un dogue allemand, des quintuplés, des cicatrices, des grains de beauté, des grains de folie… pendant qu’un taureau de 475 kilos s’offre une balade salvatrice dès sa sortie des abattoirs.

C’est l’histoire de ce voyage.

 

CAVALIERS SEULS

Documentaire de Delphine Gleize et Jean Rochefort.
Avec M. Bertran de Balanda, E. Jonqueres d’Oriola, M. Tumolo.
France, 2010, 1h27

Marc, champion international de saut d’obstacles, séducteur inlassable et intransigeant, occupe aujourd’hui du haut de son fauteuil électrique, un box d’écurie aménagé en minuscule deux pièces…

Sa survie ne tient qu’à quelques fils : entendre de l’autre côté de la cloison le cheval voisin se coucher dans la paille à la nuit tombée, attendre le jour et l’arrivée de Martine, auxiliaire de vie et exquise pousse-au-crime, puis celle du jeune Edmond, 18 ans, cavalier d’une grâce inouïe, dont la prestance n’a d’égale que l’économie de parole.

{tab=La réalisatrice}

Née en 1973, Delphine Gleize entre à la Femis en 1994 (département scénario).

En 2000, elle reçoit le César du Meilleur court-métrage pour sa première oeuvre réalisée en 1998, Sale battars.

Habituée cannoise, elle y présente en 1999 son court Un château en Espagne à la Quinzaine des Réalisateurs, puis Les Méduses à la Semaine de la Critique en 2000 avant de concourrir, en 2002, avec son premier long, Carnages, dans la section Un Certain Regard.

Avec L’Homme qui rêvait d’un enfant (2007), un drame interprété par Artus de Penguern et Darry Cowl – dont c’est le dernier rôle – la cinéaste revient sur un thème qu’elle avait déjà abordé dans son film précédent, à savoir la place de l’enfant dans son rapport à l’adulte. La même année, Jean Rochefort lui propose de réaliser avec lui Cavaliers seuls, un documentaire centré sur le milieu équestre et plus précisément sur la relation entre un jeune prodige et un ancien champion de saut d’obstacles.

En 2010, la réalisatrice cherche dépeindre une autre belle rencontre dans un film tourné en Aquitaine, La Permission de minuit, qui retrace l’amitié entre un médecin incarné par Vincent Lindon et un adolescent atteint d’une maladie génétique rare (Quentin Challal).

{tab=Séances}

Ven 1er avril à 18h30 La permission de minuit Cinéma Eden, PAUILLAC 05 56 59 23 99
Ven 1er avril à 21h15 Carnages Cinéma Eden, PAUILLAC 05 56 59 23 99
Sam 2 avril à 17h La permission de minuit Cinéma Lux, CADILLAC 05 56 62 13 13
Sam 2 avril à 21h La permission de minuit Cinéma Rex, ANDERNOS 05 56 82 24 58
Dim 3 avril à 14h Cavaliers seuls Ciné Jalles, ST MEDARD EN JALLES 05 56 95 98 90
Dim 3 avril à 16h30 La permission de minuit Ciné Jalles, ST MEDARD EN JALLES 05 56 95 98 90

{tab=Bandes Annonces}

La permission de minuit

 

Carnages

 

Cavaliers seuls

 

{tab=Photos}

{yoogallery src=[/images/stories/cineastes/delphine_gleize/photos] width=[100] style=

Ce diaporama nécessite JavaScript.

}

{/tabs}